L’Hôtellerie-Restauration : un des secteurs qui recrutent le plus en France

·        Les besoins


 


Dans le secteur de l'Hôtellerie-Restauration, 237 000 projets de recrutement ont été recensés pour 2015, soit + 5 % par rapport à 2014 et le même nombre est prévu pour 2016. Cela représente près de 14% des recrutements en France !


Les trois régions les plus demandeuses sont la Provence-Alpes-Côte d'Azur, la région Rhône-Alpes et l'Ile-de-France. Les profils les plus demandés (parmi les 5 plus recherchés dans le pays) sont les serveurs de cafés-restaurants, et les employés polyvalents de restauration. Suivent ensuite les aides et apprentis de cuisine. Les régions ayant le plus de difficultés à recruter sont la Franche-Comté, le Centre-Val de Loire et les Pays de la Loire.


Les autres besoins significatifs concernent les maîtres d'hôtel, les cadres de l'hôtellerie-restauration (comme les directeurs d’exploitation) et les chefs cuisiniers.


 


·        Des difficultés de recrutement


 


L’Hôtellerie-Restauration est une branche dynamique, mais recruter dans ce secteur reste assez compliqué. Les recruteurs doivent faire face aux aprioris puisque les métiers du secteur souffrent souvent d’un déficit d’image, et il existe un turn-over important. L’adéquation entre employeurs et candidats n’est pas simple, et ce, dans un sens comme dans l’autre ; difficile de trouver de bons candidats pour un recruteur, et pour les candidats de trouver le bon employeur.  


 


·        Les attraits du secteur et pourquoi il peut participer à la baisse du chômage


 


Tous les ans, de nouveaux emplois sont créés dans le secteur, il y a une très forte demande et on y recrute des profils variés. François Hollande a annoncé, parmi les principales mesures pour lutter contre le chômage, un plan de formations dites « prioritaires » pour les demandeurs d’emploi, les moins qualifiés, sans condition d’âge. Ces formations courtes visent un retour rapide à l’emploi, dans des secteurs en manque de candidats tels que l’est celui de l’hôtellerie-restauration.


Et puisque la qualification s’acquiert surtout par la pratique, il y a plus d’opportunités d’évolution de carrière, même avec peu ou pas d’expérience au départ. Il est finalement possible d’accéder à de hautes responsabilités sans diplôme.


 


Les métiers sont certes exigeants, mais il ne faut pas oublier leurs intérêts également, en termes de créativité, d’échanges et de rencontres ; le contact et la convivialité y sont essentiels.