Le contrat d’extra

Vous voulez travailler très ponctuellement pour différents employeurs ? Dans certains secteurs, vous pouvez vous présenter en tant qu’extra. Qu’est-ce que cela signifie ?


 


Le contrat


Il s’agit d’un contrat à durée déterminée, généralement utilisé pour des missions de très courte durée, de quelques heures ou quelques jours maximum. On les appelle également CDD d’usage constant ou CDD d’usage, puisque ils sont utilisés dans des secteurs « où il est d'usage constant de ne pas recourir au contrat de travail à durée indéterminée (CDI) ».


 


Pourquoi existe-il, et pourquoi uniquement  dans certains secteurs ?


L’objectif de ce contrat est de faciliter les démarches administratives pour les employeurs qui ont souvent besoin de compléter leurs équipes très rapidement, ou qui ont besoin de personnel pour des demandes ponctuelles, spécifiques à leur secteur. Dans la restauration par exemple, cela peut être du personnel recruté uniquement pour une mission liée à l’organisation de réceptions, cocktails, d’évènements comme les mariages, etc.


 


Les secteurs concernés (définis par le Code du Travail)


          Hôtellerie et Restauration ;


          Les centres de loisirs et de vacances, activités foraines, le spectacle, l’audiovisuel ;


          services à la personne ;


          Le sport professionnel ;


          L’enseignement ;


          Les exploitations forestières ;


          La réparation navale ;


          Le déménagement ;


          Information, enquêtes et sondages ;


          Entreposage et stockage de la viande ;


          Bâtiment et travaux publics pour les chantiers à l'étranger ;


          Coopération, assistance technique, ingénierie et recherche à l'étranger ;


          Recherche scientifique dans le cadre international.


 


Quelles sont les conditions de ce contrat ?


L’employeur ne peut pas faire appel à un extra pour pourvoir un poste permanent ou à temps partiel. L’utilisation du contrat d’extra n’est donc autorisée pour une entreprise d’un des secteurs ci-dessus, qu’en cas d’accroissement temporaire, irrégulier ou exceptionnel de son activité.


A chacune de ses interventions, le salarié doit signer un exemplaire du contrat d’extra conclu avec l’employeur. Il est généralement rémunéré à chaque intervention, ou avec son accord écrit, à une fréquence différence à condition que cela ne dépasse pas un mois.


 


Des nouveautés


 


Dans le secteur des CHR, le plus demandeur, des applications mobiles ont vu le jour telles que Extracadabra, Gofer ou encore Job Minute. Celles-ci permettent aux employeurs, même en cas de besoin immédiat, de trouver très rapidement du personnel qualifié et dont l’expérience a été vérifiée. Pour les extras disponibles, c’est le moyen d’être plus visibles auprès de nombreux recruteurs et ainsi, d’obtenir facilement plus de missions.