Les recrutements dans l’Automobile

La filière Automobile se divise en deux secteurs : la construction d’un côté et les services automobiles (entretien, dépannage, réparation, location) de l’autre.


Il compte donc un grand nombre de métiers : designers, concepteurs, ingénieurs, chefs de projets, mécaniciens, réparateurs, commerciaux, managers des ventes, etc.


 Le secteur a rencontré de grosses difficultés durant les dernières années et a connu d’importantes pertes d’emploi, notamment dans le domaine de la production. En 2016, le recrutement est reparti à la hausse  et l’Automobile se veut plus optimiste pour les années à venir. Les grands constructeurs  (tels que PSA, Renault, la branche française de BMW...) et des équipementiers (tels que Valéo, Faurecia, ...)  ont d’ailleurs lancé de nouvelles campagnes de recrutement.


 Les opportunités


Les métiers de l’Automobile demandent de plus en plus de qualifications, des compétences adaptées pour répondre aux exigences en matière de sécurité ainsi qu’aux normes environnementales.


Ainsi, dans les sièges sociaux à des postes techniques ou au sein des directions commerciales, on recherche des cadres hautement qualifiés : ingénieurs conception, R&D, chefs de projets, experts en solutions techniques embarquées, postes en management et en gestion, ...


 D’autres profils techniques comme les mécaniciens ou encore les électriciens automobiles, sont également constamment recherchés dans les ateliers.


 La demande reste toujours très forte pour les postes à dominante commerciale comme pour les  vendeurs VN/VO par exemple ou les chefs des ventes. Ces postes sont accessibles quel que soit son domaine de formation, et sont un tremplin vers des fonctions à plus grandes responsabilités.


 Les jeunes diplômés des grandes écoles ont également de nombreuses opportunités à saisir dans le secteur ; des postes sont à pourvoir en management avec de belles perspectives d’évolution (directeur de site dans un groupement automobile par exemple, pour devenir à terme, dirigeant de toute une concession).


 Avec quelles formations ?


Avec les évolutions connues par le secteur, le niveau de qualification requis par les employeurs évolue également.  L’apprentissage est très apprécié par les recruteurs.


Il existe un grand nombre de formations possibles :


-          Ecoles d’Ingénieurs formant de manière très pointue à la technique et à la gestion de projets. Les écoles spécialisées sont notamment l’ESTACA et l’ISAT.


-          Formations plus courtes telles que le BTS Maintenance automobile ou le DUT génie mécanique par exemple.


-          Formations spécifiques à partir du CAP pour les postes en Pour les postes en mécanique/carrosserie/maintenance : CAP Maintenance des véhicules, CAP réparation carrosserie, peinture carrosserie, MC Maintenance des systèmes embarqués de l'automobile, Bac pro Maintenance des véhicules, CQP Contrôleur technique, BTS Après-Vente automobile, etc.


-          Formations spécialisées à partir du BAC+3 : Licence pro Organisation et management des services auto, Master Management des réseaux automobiles, Mastère spécialisé Moteur à combustion interne


-          Toutes les formations commerciales (sans forcément de spécialisation) pour les postes dans la vente, dans la distribution.


 


-          Grandes Ecoles généralistes pour les postes à responsabilités commerciales et/ou managériales et/ou stratégiques au sein des directions commerciales et dans la distribution.