Recrutement dans le Commerce de gros 

Le commerce de gros est un secteur méconnu qui fait pourtant travailler près d’1 million de personnes. Chaque année, les entreprises du secteur manque de candidats ! Depuis début 2017, C’est dans le commerce de détail et le commerce de gros que la recherche de candidatures est la plus importante, avec une hausse de 11% de leurs besoins en recrutement. 


 Le commerce de gros, qu’est-ce que c’est exactement ? Il s’agit en fait du commerce B to B (Business to Business) ou autrement dit, du commerce interprofessionnel. On peut la diviser en 4 grandes familles concernant une quarantaine de secteurs d’activité :


- Biens d’équipement industriel (représente environ 500 000 emplois),
- Biens de consommation non-alimentaires,  
- Biens de consommation alimentaires,  
- Commerce international  


 


Un secteur qui recrute beaucoup de jeunes Les entreprises du domaine recrutent beaucoup de jeunes, du CAP au Bac+5 et ce, sur des profils très variés. Le niveau d’études recherché n’est pas forcément élevé au départ car les salariés ont souvent la possibilité d’être formés en interne.  


 Quels sont les métiers les plus recherchés ? Environ 100 000 emplois sont à pourvoir chaque année dans le secteur, avec de nombreuses opportunités notamment pour les profils commerciaux, les techniciens maintenance/qualité ou encore les logisticiens. - Les commerciaux : ils représentent la moitié des professionnels du secteur. Sont recherchés principalement des profils de vendeurs sédentaires ou itinérants et des technico-commerciaux lorsque les produits/services proposés sont plus complexes. Mais il faut aussi des managers pour les encadrer, des acheteurs, des responsables export, etc. - Pour la logistique et le transport : il s’agit d’organiser et d’assurer le stockage et la livraison des produits. Pour cela, des profils tels que les magasiniers ou préparateurs de commande sont constamment recherchés, ainsi que tous les métiers liés à la supply chain. 


 Un secteur parfois moins attractif peut-être, mais avec des avantages pourtant Les conditions de travail sont parfois plus difficiles. Par exemple, dans l’alimentaire, il faut être prêt à travailler dans des environnements réfrigérés, avec des règles strictes d’hygiène à respecter.  De plus, les horaires peuvent être décalés et nécessités un travail de nuit.  Les entreprises concernées ne sont pas forcément accessibles par tous (souvent dans des zones industrielles), parfois éloignées des villes et donc impossible d’y travailler sans permis.  Par ailleurs, les produits peuvent manquer d’attractivité (par exemple il peut être difficile de trouver de l’intérêt pour la visserie ou la boulonnerie...). Donc le Commerce de gros met en avant 3 principaux avantages pour attirer de nouveaux candidats :



- Des recrutements constants, sur des postes ne demandant pas forcément de qualification.
- Des salaires souvent plus élevés que dans le commerce de détail (de l’ordre de +15%).
- Des possibilités d’évolution plus fortes. 


 Des informations complémentaires  En consultant le site de la CGI (Confédération du commerce de gros et international) : www.cgi-cf.com